27 septembre 2022

RÉUNION D’ÉLABORATIONS DES RECOMMANDATIONS DES FILLES ET FEMMES COMMERÇANTES ENGAGÉES DANS LE COMMERCE TRANSFRONTALIER DE KARA, KETAO ET KEMERIDA TRAVERSANT LA FRONTIÈRE DE KEMERIDA (TOGO – BÉNIN)

Dans le souci que les filles femmes commerçantes transfrontalières de Kara et Kétao qui traversent la frontière de Kémérida,  améliorent leurs conditions de travail par la traversé de ladite frontière, l’Association Assistance Plus Togo avec l’appui financier du Fonds XOESE a organisé ce vendredi 24 Juin 2022 une réunion d’élaboration des recommandations de ces filles et femmes commerçantes transfrontalières de Kara, Kétao et kémérida, pour leur permettre de s’exprimer et de discuter des difficultés auxquelles elles font face au niveaux de cette  frontière de Kémérida et par la suite faire des recommandations pour améliorer leur conditions.

Les femmes commerçantes transfrontalières énumèrent  comme difficultés:

– Les taxes plus élevées au niveau de la frontière de Kémérida

– La méconnaissance des textes qui régit le commerce import/export dû à l’ignorance

– La non possession des documents et papiers de voyage

– La non application des textes par les agents en charges de la gestion de la frontière

– Avec la COVID les payements pour traverser la frontière se sont multiplier et a un prix exagéré avec ou sans marchandises à l’allée et au retour étant commerçant ou simple citoyens du pays

– Le non-respect des dispositions prise par l’OTR

– Problèmes avec les agents de phytosanitaire qui taxe exagérément les marchandises selon la personne qu’ils ont en face d’eux.

– La rétention des produits légumineuses, agricoles et agrumes ; voir même la saisie de ces produit locaux lorsqu’on essaie de négocier la taxe élevée fixer par l’agent à la frontière occasionnant la faillite des commerçantes.

Face à ces difficultés, les filles et femmes commerçantes transfrontalières de Kara, Kétao et kémérida recommandent :

–  La facilitation de l’obtention des documents import/export

– L’uniformiser d’un échange entre les acteurs de la frontière et les femmes commerçantes transfrontalières de la région de la Kara qui traversent la frontière de Kémérida.

–  La fixation des prix à payer (affichage publique) à la douane au niveau des frontières.

– L’établissement d’une carte ZLECAf du laisser passer aux femmes commerçantes transfrontalières.

–  La multiplication des séances de sensibilisation et d’information autour de la ZLECAf et des produits non tarifaires et faire le suivi de l’applicabilité des textes et lois au niveau de chaque frontière.

–  L’implication des femmes commerçantes transfrontalières  sur les points focaux ZLECAf au niveau des frontières.

Elles sollicitent l’aide et l’accompagnement d’Assistance plus Togo dans leur processus, de mise à jours des documents et papiers de commerce import/export et de voyage, d’information, de sensibilisation et d’améliorations de leur condition au niveau de la frontière de Kémérida.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.