19 septembre 2021

CINKASSE : LES FEMMES COMMERÇANTES TRANSFRONTALIERES INSISTENT SUR LEUR MESSAGE DE PLAIDOYER AFIN QU’IL SOIT PRISE COMPTE PAR LES AUTORITES ADMINISTRATIVES

 Assistance Plus Togo, association qui défend le droit des femmes commerçantes qui traversent les trois frontières (Aflao Hillacondji, et Cinkassé) dans le cadre de leurs activités de  commerce, à organiser du  29 au 30 septembre à Cinkassé un atelier de formation pour celles de la localité. le thème s’intitule  « renforcement de capacités des femmes commerçantes transfrontalière pour un plaidoyer des documents du commerce import et export ».

Pour hausser leurs voix, femmes ont insisté encore une fois au cours de cet atelier sur leur message de plaidoyer auprès des autorités administratives ; elles souhaitent de ce fait que le message soit  entendu et pris en compte. rappelons, que les femmes demandent ce qui suit : Installer des centres d’informations aux niveaux des trois frontières (Aflao, Hillacondji, et Cinkassé) ; Créer des postes de contrôles spécifiquement dédier aux et tenues par les femmes pour limiter le harcèlement sexuel auxquels elles sont confrontées ; Sensibiliser les usagers de frontières pour le bon sens et le civisme ; Accompagner les femmes commerçantes transfrontalières pour l’acquisition des documents de voyage surtout la carte d’identité, carnet jaune de la vaccination et allègement de l’obtention des papiers Import et Export pour le voyage. Malgré l’engagement de la CEDEAO sur la libre circulation des personnes et des biens dans la sous-région le manque de volonté politique des décideurs c’est dire le défaut d’information sur les règles et règlementations du commerce transfrontalier, de sensibilisations surtout la majorité est analphabète  et d’assistance dans le processus de l’obtention des documents exigés est une des causes pour lesquelles la plupart des personnes sont victimes de divers formes d’harcèlement policier et douanier.

Des commentaires et apports d’idées ont t lieu en ces séances ; le représentant du ministère de la santé a pour sa part dit qu’il faudrait la mise en place d’un numéro vert afin de punir en cas de harcèlement, le représentant du Ministère de la sécurité a par la suite donné le 1014, un numéro vert mise à la disposition des femmes commerçantes transfrontalières ;  Quant au représentant de l’OTR (Office Togolaise des Recette), il a donné comme apport  à titre d’information les différents documents qui sont nécessaires quand il s’agit de l’importation et ceux de l’exportation.

En guise d’encouragement, le représentant du préfet de Cinkassé, le Secrétaire Générale remercie Assistance Plus Togo pour ses efforts d’accompagnement des femmes commerçantes transfrontalières  et demande à tout un chacun d’aider ces femmes dans leurs dévouements sans oublier  African Women’s Developpement Fund (AWDF) le partenaire financier de l’Association A-P Togo.

Photo de famille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.